GHOST TOWN, SPIRITS EVERYWHERE

 

Les premières photos ont été prises avec la technique du freelensing! Je m’y suis essayée pour la première fois cette semaine et le niveau de difficulté est bien plus élevé que ce que j’imaginais mais j’aime bien le petit côté expérimental…et les résultats! Même si une photo nécessite un temps dingue pour trouver un angle et une lumière convenable en croisant les doigts pour qu’au final ce ne soit pas totalement flou, j’aime énormément l’aspect fantomatique qui s’en dégage. Il s’agit de détacher l’objectif du boîtier en le plaçant de manière astucieuse pour créer un point de netteté très faible et laisser pénétrer la lumière par la même occasion créant ce voile de brouillard. Il faut donc énormément d’entraînement pour s’y tenter sur des sujets en mouvement et se faire la main sur les angles les plus avantageux. Kriss a un boîtier argentique qui s’y prêterait apparemment encore mieux, j’ai hâte de refaire un peu dans la péloche mais j’ai peur de cramer chaque pose du film en laissant pénétrer trop de luminosité. On verra!
Si vous n’avez rien compris, voilà un schéma peut-être plus explicite :

Au niveau des dernières découvertes qu’il serait dommage de manquer, je suis tombée sur cette vidéo en scrollant sur le Tumblr d’Eli, ça m’a vraiment marquée parce qu’en touchant à n’importe quoi sur Flash en classe, j’ai découvert l’option « pelures d’oignon » qui te décompose tout le mouvement de tes animations et c’était visuellement magnifique à regarder et assez similaire au concept de cette superbe vidéo :

D’ailleurs en parlant de Flash, une belle coïncidence s’est passée la veille du test. Le choix de notre thème était libre et je me suis dit qu’avec la masse de mouvements qu’on était censé inclure, un système solaire serait sans doute la meilleure option pour éviter de sombrer dans l’illisible et le surplus et travailler par la même occasion sur un sujet qui me plairait. Alors que je m’esquintais dessus comme une possédée puisque je trouve que Flash est un programme complètement démoniaque…:

…je m’autorise une petite recherche Google dont le doodle du jour est consacré à Copernic! J’avais donc un bel exemple sous les yeux d’un travail que j’essayais d’effectuer à ma manière :

L’autre découverte qui m’a vraiment époustouflée est la version Red du projet RWBY en tombant sur un aperçu de la version White sur le Tumblr de K. Il s’agit de « bandes-annonces » qui ressemblent d’avantage à des courts-métrages dérivés sur quatre couleurs : rouge, blanc, noir et jaune. La version White ressemblait à une espèce de jeu vidéo sur Sailor Moon, je me suis donc précipitée pour voir ce qu’il en était et je suis tombée complètement sur le cul en voyant la vidéo inspirée du rouge. Ne vous laissez pas rebuter par l’aspect très primaire des personnages, je crois que si ça manque de détails au premier abord c’est parce que c’était sans doute une véritable croisade à animer :

J’ai de nouveau un sommeil assez agité ces derniers temps, je crois que c’est l’angoisse des prochains cours qui pointent leurs nez où je crains de ne vraiment rien comprendre, c’est donc le grand retour des hallucinations nocturnes! Cela faisait un bout de temps que j’étais en paix à ce niveau-là, et cette fois-ci c’est du lourd qui se déroule une fois de plus dans la chambre à coucher. 
Lorsque je me couche vers la gauche j’ai cet énorme cadre noir vide accroché au mur et c’est la troisième fois au milieu de la nuit qu’une fille en sort pour repartir aussitôt. Elle est noire des pieds à la tête et s’enfonce immédiatement dans le mur tel un passe-muraille quand je l’aperçois, laissant ce bout de cadre à nouveau complètement vide. Je ne sais pas si c’est cette sculpture à Gand de la fille qui était recroquevillée dans son coin qui m’a beaucoup trop marquée (j’osais à peine la prendre en photo de peur qu’elle me bondisse dessus), mais comme vision, c’est vraiment pas drôle. J’ai l’impression d’avoir à nouveau 10 ans, en me blottissant mortifiée sous la couette de longues minutes durant de peur d’entendre des moustiques ou d’être la proie des araignées, sauf que cette fois-ci c’est un énorme fantôme dont je dois me protéger. PEOPLE UNDER THE STAIRS.

Si c’était une fille, ça ressemblerait un peu à ça.
Il y a un peu de ça, aussi. AU SECOURS MAMAN.
Sinon vous savez que la communication et moi ça fait 70, mais il y a cependant des messages que j’aime toujours lire sur mon portable, et ce sont ceux de Seb. C’est chaque fois un plaisir de lire ce qu’il a à m’envoyer, toujours porteur de bonnes nouvelles. Cette fois-ci c’était pour m’informer des derniers noms annoncés au Graspop. L’affiche était déjà fantasmagorique selon moi, mais j’ai eu un gros coup d’émotion lorsqu’il m’a annoncé que je reverrais P.O.D.

C’est le groupe qui gardera toujours cette place privilégiée et chaleureuse dans mon coeur, qui a marqué d’une pierre blanche le début de ma nouvelle vie et qui a été le premier concert de mon existence dont je me souviens dans les moindres détails : les pogos, les crowdsurfings, l’échange furtif que j’ai eu avec le chanteur lorsque dans les premiers rangs il m’a frôlé la main, mon t-shirt abominable que je portais où j’avais découpé le logo dans un fanzine et que j’avais fait transposer sur le tissu, mon wristband d’Ill Nino qui passait en première partie que je regretterai toujours d’avoir donné à un ex-copain… Je me souviens de tout, c’était il y a 10 ans, et même si les dreadlocks ont disparu et que les derniers albums ne s’accordent plus vraiment avec mes goûts j’ai hâte de hurler à nouveau « We are, we are, the youth of the nation! » parmi une foule de nostalgiques.

 » Who’s to blame for the life that tragedies claim?
No matter what you say it won’t take away the pain
That I feel inside I’m tired of all the lies
Don’t nobody know
Why it’s the blind leadin’ the blind?
Guess that’s the way that the story goes
Will it ever make sense somebody’s gotta know
There’s gotta be more to life than this
There’s got to be more to everythin’ I thought exists. « 

Enfin, j’ai la preuve que je ne suis humainement pas programmée pour faire le ménage : je n’ai aucune logique au départ, et encore moins dans ce domaine précis. Je me suis donc étalée de tout mon long pour nettoyer la salle de bains pour essayer ce nouveau produit récurrent dont j’espérais des résultats miraculeux. Je n’ai pas fait attention à la composition, et les résultats étaient bien là… sur mes vêtements. 
J’ai effectivement flingué en l’espace de deux secondes mon t-shirt et mon pull préférés, ceux que je porte presque quotidiennement avec cette épaisseur parfaite et cette coupe impeccable rares que je peux à présent jeter tout droit à la poubelle. Ma rage de perdre mes vêtements préférés m’a un peu rendue aveugle, mais avec du recul je me suis dit que le résultat pourrait être joli – c’est sanguinolent – sur des textiles que je ne mets plus en le bleachant de manière calculée.J’en avais déjà vus quelques-uns sur Etsy mais je pensais que la javel durcissait la fibre alors qu’elle semble garder parfaitement toute sa souplesse. Encore une autre expérience à tenter!
 

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par le symbole *.

15  commentaires

  1. Les photos ont un rendu superbe. Un bon ami à moi utilise aussi ce procédé, et bien qu'il réussisse l'intégralité de ses photos, il y a toujours des ratés, mais il dit que ça fait parti du charme de la photographie, ça aussi, que tout ne soit pas parfait. En tout cas j'attends d'autres de tes essais.

    Ton hallucination nocturne me fait frissonner. Il m'est arrivé quelque chose de similaire, sauf que l'être qui me hantait la nuit sortait du plafond, et ressemblait à une sorte de mélange malsain entre Le Cri d'Edvard Munch et une de ces bestioles que l'on trouve dans le film The Descent. C'était horrible.

    Sinon, je me rappelle un peu de P.O.D, j'aimais bien ce groupe étant adolescente, sans y avoir vraiment trop touché non plus, mais ça doit être excellent de retrouver un groupe que l'on a adoré dans sa jeunesse, et pouvoir les voir en concert ! (C'est ce qui va m'arriver bientôt en allant voir Rammstein). J'espère que tu en prendras pleins les oreilles !!!

    1. Merci ma poule. Ton ami a raison, parfois la technique peut aller se faire foutre et les ratages ont parfois plus de charme qu'un cliché "bien maîtrisé".

      C'est bizarre que mes hallucinations nocturnes ne soient que des trucs glauques et lugubres, je me demande pourquoi je ne vois pas des poneys ou des pokémons, plutôt, ça changerait. AH JE SAIS, c'est parce que ça s'appelle prendre de la drogue. Sinon ton hallucination a l'air assez similaire à la mienne. Peut-être qu'elles sont copines et qu'elles boivent des verres ensemble dans leur monde parallèle.

      Je n'ai jamais eu de période Rammstein… à chaque fois que j'entends un de leur morceau je me dis "Oh mais c'est bien!", mais je crois que l'allemand m'a empêché à l'époque de m'investir émotionnellement.

  2. Dans le genre du vidéo que tu as posté, il y a Pas de deux de Norman McLaren. Le film date un peu mais c'est pas mal un de mes préférés.
    http://www.youtube.com/watch?v=4h1ipObKYB4

    Je dois absolument essayer ton truc de Freelensing. Mais je suis encore terrifié de jouer avec mes lentilles.. C'est ridicule mais quand je dois changer une lentille c'est la panique et je dois prendre 3 fois le temps normal. J'ai peur d'échapper ou que je ne sais quoi entre dans ma caméra et la fasse exploser. Je vais probablement frôler la démence avec cette technique. :P

    Tes hallucinations sont malades. Quand je suis stressée je fais parfois des rêves semi réveillé ou je me mets à crier en plein sommeil qu'il y a des insectes partout ou je vois des scènes de meurtre, mais dans ton cas c'est encore plus intéressant / apeurant parce que qu'on peut facilement se laisser croire à un cas de hantise. Tu devrais laisser un enregistreur dans ta chambre :P Genre de truc que je trouve totalement irrationnel mais que je suis trop conne pour tenter, juste au cas que je me réveille vraiment avec des bonhommes qui me parlent pendant mon sommeil.

    1. C'est effectivement un peu le même principe, en remanié et plus actuel. Tout a déjà été fait c'est aberrant! La création se fait par cycles, on prend les mêmes et on recommence!

      Je comprends tout à fait l'angoisse des lentilles, disons plutôt que je la vit au quotidien puisque quand je mets plus de trois secondes pour changer deux objectifs, Kriss commence à s'agiter "VA Y AVOIR DE LA POUSSIÈRE! ET DES TACHES SUR LE CAPTEUR!". Je n'ai pas cette angoisse du matériel, et après quand ça fonctionne plus, je suis bien dans la merde.

      En fait ce qui me perturbe dans les hallucinations c'est qu'effectivement je ne distingue pas le fictif de la réalité puisque le décor est familier ce qui rend la chose doublement effrayante : suis-je réveillée ou non? y a-t-il vraiment quelqu'un à côté de moi?

      L'idée de l'enregistreur est EXCELLENTE! J'avais vu à l'époque qu'ils vendaient une espèce de webcam dérivée de Paranormal Activity et j'hésitais carrément à la prendre, j'aurais dû! Je me demande si quelqu'un a encore une vieille caméra que je pourrais mettre en mode nuit, le résultat risque d'être surprenant, merci pour les boosts de créativité!

    2. Peut être avec une application de téléphone comme sleep talk qui est supposé enregistré quand on parle dans son sommeil. Peut être que le capteur est assez puissant pour les fantômes. Sinon une web cam qui enregistre toute une nuit… mais ça risque de faire lourd le clip :(

    3. J'ai demandé à mon ami dans l'audio-visuel si il avait une caméra que je pouvais lui emprunter, mais malheureusement l'option nightshot n'est pas sur celle-ci! Je vais devoir chercher plus loin dans mon entourage pour voir si je peux trouver cette bonne vieille fonction. La webcam va effectivement être dure à exploiter, surtout qu'ici elle est directement intégrée dans mon portable et pour la batterie, le mode veille, tout ça, ça va être compliqué… Mais je ne lâche pas l'affaire!

  3. Le freelensing est une technique qui m'a souvent fait envie, que j'ai eu tendance à oublier, mais qui me fait peur aussi. Je suis trop maladroite de temps à autre que pour oser m'aventurer dans un tel processus de manipulation, le miroir au grand air… J'ai des frissons rien qu'à entendre l'objectif s'écrasant sur le sol, le boitier s’envolant sous la panique de la première chute. Soit. J'aime beaucoup ce que tu as réussi à faire là, avec une préférence pour le premier cliché.
    En regardant d'abord toutes les photos, j'ai d'abord cru à l'achat d'un nouveau Sweat, avant de réaliser que tu l'avais simplement customisé involontairement, et franchement ça m'a l'air sympa comme résultat !
    Pour ce qui est de tes terreurs nocturnes, c'est précisément le genre de phénomène qui me fascine, même si tu sembles en être aussi effrayée qu'intriguée. Quand je commence à voir des chats partout, je me demande si tous ceux écrasés ne viennent pas me réclamer des croquettes. J'aime pas ça du tout.

    1. J'avoue que j'ai eu quelques moments où la lentille était assez instable au creux de ma main et Kriss m'aurait certainement assassinée si elle avait glissé! Mais tout s'est bien passé, il faut savoir prendre des risques de temps en temps ;-D (genre j'suis une folle, j'ai détaché ma lentille!)

      Le résultat est effectivement sympa mais pas sur mes fringues dont les tons sont unis, sobres et noirs, c'est passé de "super t-shirt passe-partout-que-je-peux-mettre-en-toute-circonstance", à "NON JE N'AI PAS FAIT TOMBER UN POT DE JUS DE TOMATES SUR MES FRINGUES". Huhuhu.

      Tu vois des chats dans ton sommeil? What the fuck?

    2. Bon, je vais peut-être me lancer dans une telle expérience, juste pour voir, et je te montrerai ça si ça en vaut un minimum la peine.

      En ce qui concerne les chats, ce n'est pas dans mon sommeil mais de temps à autre, bien éveillée. Complètement Zarbi je sais, surtout que je n'éprouve aucun intérêt particulier pour ces petites bêtes. Je sursaute en les voyant passer rapidement à côté de moi… Sauf qu'ils n'existent pas. Chacun ses mystères, et les miens miaulent. Ça craint.

  4. Des hallucinations nocturnes ? WHAT THE FUCK ?
    En matière de sommeil, toi et moi c'est évident qu'on s'entendrait à merveille : Ca fait maintenant 3 ans que je passe mes nuits à faire des expériences complètement space au grés de mes angoisses du moment ! D'abord je prend en générale une a deux heures pour m'endormir, et une fois que j'ai enfin fermé mes yeux une bonne fois pour toute, je fais des cauchemars de malade, et je me réveil une fois, deux fois, voir même trois fois (Autant te dire que le matin je suis pas mal K.O) !
    La dernière fois, en me levant en pleine nuit j'ai eu la joie de découvrir que mes jambes ne m'obéissaient plus – Je me suis donc mangé le sol 2 bonnes fois avant de comprendre qu'il était temps d'aller me recoucher en rampant jusqu'a mon lit ! (Lea – arrêtes de raconter ta vie.)(Bon bon daccord.)
    Mais des hallucinations nocturnes – ca, jamais ! Et heureusement, sinon j'aurai eu plusieurs attaques cardiaques ! (Même si ca reste vachement intriguant)

    Bref sinon je ne connaissais pas dutout cette technique de photo (Shame on me), mais ca me tenterai bien de l'essayer sur de l'argentique : Je vois bien ces effets là sur du noir et blanc bien contrasté !

    1. Mon Dieu, mais j'aurais carrément flippé si mes jambes ne fonctionnaient plus en pleine nuit! Déjà que les histoires qu'un ami à un ami à un ami a raconté sur cette personne qui avait la moitié du visage paralysé au réveil ou celui qui a retrouvé tous ses cheveux sur son oreiller se réveillant complètement chauve m'ont TRAUMATISÉE, voilà que tu rajoutes une couche dans les légendes urbaines des trucs louches qui peuvent t'arriver dans ton lit!

      Puisqu'on est dans l'échange des petites anecdotes sympas, pour ma part je faisais du somnambulisme dans ma jeune adolescence. Je me suis réveillée un jour avec toute la chambre déménagée, les meubles étaient tous à une place différente, le lit était complètement retourné et j'avais dormi sur le matelas par terre. J'ai mis un quart d'heure pour atteindre l'interrupteur parce que je savais plus où j'étais et que je n'arrivais pas à me repérer avec cette nouvelle disposition. Personne dans la famille n'avait rien entendu et on regardé le désastre en me disant "mais qu'est-ce que t'as foutu?". TRUE STORY.

      AH-AH, tu lis dans mes pensées pour le freelensing, j'avais exactement les mêmes paramètres en tête! On devrait se donner une date butoire et comparer nos résultats sur nos blogs respectifs! On devrait, on devrait… "Alors voilà une photo brûlée, encore une, et puis une autre…"

  5. L'effet de tes premières photos est vraiment chouette, d'ailleurs merci beaucoup pour l'explication également, je trouve ça intéressant et ça donne envie d'essayer !

    J'ai beaucoup aimé la vidéo "RWBY Red". Merci pour la découverte de ces trailers, puis alorsla musique… ♥

    1. Je ne sais pas si tu as déjà été voir, mais je crois que le morceau est sur Youtube dans son intégralité! C'est vrai que la musique est très belle, même si je préfère son introduction, je ne m'attendais pas à une guitare sèche pour continuer le morceau, ça m'a un peu surprise!

  6. mouhahaa les hallu nocturne! un joli cas de psyco il me semble! faudrait voir un peu l'interprétation des rêve… pour ma part ma terreur nocturne a moi c'est… les zombis… ca fait beaucoup rire tout le monde (dont mon chère et tendre qui s'amuse a me faire des vieux râles dans le noir…..hum) le principe chez moi c'est que bien réveiller ça me fait beaucoup rire mais la nuit dans mon pieu… ben j'ai le coeur qui s'emballe version il vas exploser et je cauchemarde a font les ballons… Mon fils petit se mettait a hurler a 22h30 précise tous les soirs, j'ai jamais compris pourquoi non plus…
    bon ton pull l'effet me semble pas mal sinon t a la solution on reteint tout en noir…

    1. Tu fais des hallucinations de zombies toute éveillée?! Ça s'appelle les gens qui vont au boulot, ça tu sais :D ! Et ton fils qui se mettait à hurler à la même heure, ça fait froid dans le dos, j'imagine un boogeyman qui fait son apparition tous les mêmes soirs dans sa chambre,quelle horreur!

      Pas bête pour les vêtements! J'ai peur qu'une différence soit tout de même notable entre les deux puisque le tissu s'est fort éclairci à cet endroit là et risque de dévoiler plutôt un noir-gris avec le temps…