SUIS-JE POSSÉDÉE PAR UN DÉMON ?

Une chose est sûre, ma maman vous répondrait sans aucune hésitation que oui, mais là n’est pas le sujet. L’autre jour j’ai regardé le film The Possession. J’étais relativement emballée à l’idée d’enfin le voir puisque la bande-annonce que Juju m’avait envoyé plus tôt dans l’année était assez prometteuse. Le film s’est avéré être très moyen au final, un cas d’emprisonnement démoniaque classique avec exorcisme à la clé avec son lot de petites scènes sympathiques mais trop disparates pour en faire une tuerie. Néanmoins, la particularité de ce métrage-ci est son contenu qui se concentre sur  les croyances juives en matière d’occulte en s’axant principalement sur l’entité du Dybbuk.

Le terme vous est peut-être familier si vous l’avez croisé auparavant dans d’autres films qui l’ont également évoqué comme A Serious Man des frères Coen, ou encore Drag Me To Hell de Sam Raimi. Si c’est le cas vous savez donc déjà que dans le folklore juif, le Dybbuk est un démon qui s’attache occasionnellement à un être humain pour le tourmenter jusqu’à parfois même le posséder.

The Possession est un film basé sur des faits réels, et qui dit fait réel dit généralement documentaire dans les bonus à la clé. Celui qu’on nous propose n’est pour une fois pas vraiment une reconstitution complètement périmée mais un reportage qui tente d’être un peu plus convaincant. On nous explique que la trame du film – une jeune fille qui s’empare d’une boîte mystérieuse dans une brocante avant d’en chier sa race – s’inspire d’un coffret bien authentique qui a provoqué son lot de désagréments dans la vraie vie. On retrace son itinéraire parmi divers propriétaires, comment il est passé d’un garage sale à divers listings ebays, et pourquoi chaque détenteur, une fois la boîte acquise, ne souhaitait qu’une chose par la suite: s’en débarrasser. Les raisons sont simples, évidentes : la boîte est totalement iveule et maléfique, et répand toujours un fameux brouillard de soucis et de panique dans l’entourage qui la possède. 

Le fin mot de l’histoire, c’est qu’elle a appartenu à l’origine à une survivante de l’holocauste polonaise qui aurait enfermé selon des circonstances un peu floues un démon lors d’une « séance ».  Quelqu’un de moins crétin que les autres s’est finalement dit que c’était peut-être une bonne idée d’arrêter de la faire voyager et de se la jouer Jumanji, et de la livrer à des mains expertes. Ceux-ci scelleront par la suite l’esprit démoniaque dans une autre boîte faite en acacia, apparemment officiellement sacré bois divin, et la préservent à l’heure actuelle dans un lieu maintenu secret pour que tous les adorateurs de Satan n’essayent pas de s’en emparer. J’ai éjecté mon dvd sur ces bonnes paroles en concluant « Et bien c’était vraiment fascinant! », prête à aller me coucher, jusqu’à ce que je constate le teint blafard de Kriss qui me chuchote d’une toute petite voix « Mais, ça ne te rappelle rien, tout ça?« .

C’est qu’apparemment d’un oeil externe cette histoire a beaucoup de ressemblances…avec la mienne. Si vous lisez mon blog depuis un certain temps vous avez probablement constaté une certaine descente aux enfers depuis quelques années. J’ai toujours mis mes tracas sur le fait que j’avais énormément de difficultés à m’adapter et transiter dans le monde adulte, et mes soucis de santé, et bien, sur le coup de la fatalité. C’est vrai que c’est quelque chose d’assez bizarre s’est manifesté d’un coup et dont l’origine reste assez vague.

J’ai aussi une fameuse tendance à chiner et à ramener n’importe quoi chez moi. J’ai eu cette période étrange qui me poussait à ramener tous les miroirs brisés que je trouvais en rue, j’ai des cabinets dénichés dans les puces pour mes crânes, un foetus de lama séché qu’on m’a ramené de Bolivie d’un marché au sorcières, et tout un tas de trucs louches que j’ai rapporté à la maison pour des travaux scolaires ou pour le plaisir de la curiosité. Je n’ai pas la moindre idée d’où proviennent la plupart de ces affaires au départ, probablement de vide-greniers issus de personnes mortes, ce qui n’est pas vraiment idéal pour s’éloigner de la théorie paranormale de mon amoureux.

J’étais déjà en train de jubiler à l’idée de vous faire tous marrer en vous racontant que le but ultime de ma vie allait enfin être accompli et que parmi vous tous bande de merdeux, c’est mouwa, oui mouuuuwaaaa que la progéniture du diable avait élu comme mule pour accomplir son noir dessein sur terre. Mais ça c’était avant que je commence à me renseigner plus en profondeur pour vous livrer un article complet. Malgré mes fantaisies et mes centres d’intérêts qui peuvent sembler suspects, je tiens à préciser que je pense être au fond quelqu’un de rationnel. J’adore le monde de l’occulte, ses codes, ses esthétismes, j’admets avoir une part de doute sur certains sujets, mais dans le fond je suis peu superstitieuse et très sceptique. L’idée de me promener avec un spectre sur les épaules m’a fait rigoler deux secondes mais c’est une possibilité que même à court d’idées et complètement désespérée, je n’aurais au grand jamais envisagée. 

Ma position d’incrédule a donc été mise à rude épreuve quand j’ai vu que les deux symptômes d’appropriation par un dybbuk étaient une importante perte de cheveux inexpliquée et des hallucinations nocturnes costaudes. Pour ceux qui débarqueraient fraîchement par ici, j’ai un lourd passé de désastre capillaire que les docteurs qualifient de « bizarre » et qui n’a trouvé son salut dans aucun traitement médical, et dans le lot j’ai eu aussi du jour au lendemain des visions nocturnes assez épouvantables d’inconnus qui se tapissent dans les coins de ma chambre ou qui émergent du plafond, ou encore des forêts épaisses et du liquide noir qui s’emparent de mes murs. Mes nuits sont des remakes d’Amityville, à cause probablement d’un stress soudain que personnellement je ne ressens pas. Ou peut-être aussi parce que je regarde trop de films d’horreur.

Quitte à donner une chance à l’improbable et l’absurde, j’ai sondé le problème jusqu’au bout en me questionnant sur l’origine éventuelle de la source, de l’objet qui aurait servi de canal et de cocon à un esprit malin et ça ne m’a pas vraiment rassurée de constater qu’une réponse me venait immédiatement à l’esprit. Il y a quelques années, il y avait ce livre assez populaire aux Etats-Unis que beaucoup de personnes recommandaient au point d’en devenir presque une légende urbaine et qui s’appelle La Maison Des Feuilles. J’ai vite été fascinée par ce qu’on expliquait de son histoire et alléchée par des bribes de son contenu au point de n’avoir qu’une idée en tête : me l’approprier. Ce n’était pas une chose aisée à l’époque puisqu’il n’en existait que quelques survivants en français d’un vieux tirage épuisé. Les exemplaires disponibles sur Amazon se vendaient à une centaine d’euros ce qui n’était pas envisageable, jusqu’à ce que finalement quelques semaines plus tard, une nouvelle offre de seconde main d’une cinquantaine d’euros fasse son apparition. J’ai sauté sur l’occasion, mais je n’aurais peut-être pas dû.

Dès qu’il est arrivé à la maison, Kriss qui ne se précipite généralement en aucun cas sur quoi que ce soit qui ressemble de près ou de loin à un bouquin a commencé à le parcourir avec intérêt avant moi, comme happé. On en parlait très souvent et quand ce fût finalement mon tour, ma fascination et mon envoûtement pour ses pages se sont vite transformées en malaise. C’était une constatation évidente : je me suis vite rendue compte qu’au plus je lisais, au plus je sombrais. Que les choses soient limpides, ce n’est pas le contenu qui me perturbait ou qui avait quelque chose d’immoral, c’était le fait de me plonger dans ses pages qui me mettait étrangement mal à l’aise et me rendait déprimée au point d’en devenir un acte presque douloureux. Je n’ai jamais fini le dernier quart en me disant curieusement un jour que ce serait peut-être plus sain de l’arrêter, il a depuis pris sa place dans la bibliothèque et n’en a plus jamais bougé.

Je ne me suis jamais débarrassée de ce livre pour le revendre et je n’ai pas non plus proposé de le prêter, ce que je fais généralement plus facilement avec une majeure partie du contenu de ma bibliothèque. J’ai toujours considéré cet exemplaire comme une sorte de trésor, sans doute parce qu’il était rare et assez dur à dénicher, mais je dois admettre qu’aujourd’hui je ne suis pas certaine que mon attachement nébuleux pour cet objet et son emprise sur moi ne soient pas d’un ordre…différent.

Que faire dans ces circonstances? J’ai compris que c’était trop tard maintenant et que j’avais laissé le doute de cette histoire s’insinuer en moi, et qu’il fallait clôturer cette affaire pour ne plus évoluer dans le soupçon qui va finir par me hanter. C’est déjà devenu une blague entre Kriss et moi qui me fait des bisous sur le front en m’appelant son petit dybbuk, j’ai super mal dans le bas ventre et aux ovaires dernièrement, je n’ai pas envie que la prochaine étape soit de me réveiller pour constater que j’ai fait un nouveau bébé de type Rosemary. J’ai donc décidé que la suite des opérations se déroulerait comme une étrange aventure. D’après mes recherches il y a ce livre qui s’appelle « Key of Solomon » (clavicula salomonis en latin) qui est une sorte de grimoire écrit par un sage lié au royaume d’Israël (ça tombe bien) qui aurait pondu plus de 3000 livres de magie, d’exorcismes et d’incantations liés aux démons.  La petite clef de Salomon est un ouvrage facilement disponible qui a été traduit en plusieurs langues et qui traite en plus du sujet qui m’intéresse, d’autres choses absolument fascinantes, comme de formules pour pouvoir se rendre invisible ou retrouver des objets dérobés…(ce qui peut s’avérer vachement utile puisqu’on m’a volé pour la première fois de ma vie cette semaine mon nouveau téléphone portable dont j’ai pu profiter deux mois à tout casser et l’argent que j’avais récolté pour ne pas mourir de faim au Graspop. VIE DE MERDE.)

J’ai toujours rêvé de posséder un bon grimoire et tous ceux que j’avais vu étaient d’une nullité abyssale et d’une médiocrité sans nom, je vais donc enfin pouvoir satisfaire mes fantasmes de sorcière en espérant qu’il ne faille pas attendre une éclipse ou récolter des poils de cul de pharaons pour réaliser des potions, je ne suis pas parée à cambrioler le musée du Cinquantenaire et à ce que cet échec scelle mon destin pour l’éternité. Je vais donc remettre mon avenir dans les mains d’Amazon et suivre les indications à la lettre et enterrer le tout quelque part en espérant récupérer les pleins pouvoirs de mon corps et toute ma tête par la suite (c’est pas gagné).

Je vous tiens au jus de la suite des événements et je rends l’antenne, l’infirmière me prévient qu’il est temps d’aller prendre mes cachets.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par le symbole *.

47  commentaires

  1. Quand tu auras ta première porté d'Antéchrist tu pourras me mettre un petit de côté ?
    =)

    1. Seulement si tu lui trouves un chouette prénom.

  2. Je travaille sur les énergies et justement, les objets que l'on ramène d'un peu partout, et notamment les secondes mains, doivent être soigneusement choisis car ils peuvent apporter un beau tas de problèmes. C'est la raison pour laquelle j'ai jeté la plupart de mes vieilles reliques… Et que j'en ai purifié d'autres.

    Par ailleurs, depuis que je me suis débarrassée de certains objets, mes cheveux ne tombent quasiment plus. Je comptais justement faire un article à ce sujet. Je pense que tu devrais peut-être faire un tri plus conséquent, et te séparer de quelques possessions qui, comme dirait l'autre, ont fini par te posséder.

    Pour la Clef de Salomon, je possède un ouvrage dédié à ce traité, et à part m'attirer de gros ennuis au sujet énergies je n'ai rien eu… Donc je ne sais pas trop quoi te dire à ce sujet… Rien ne t'empêche d'essayer !

    En passant, je fabrique des petits objets en bois (genre runes, etc) de protection, je projette d'en faire en bois de cerf également. Puis-je te proposer de t'en envoyer un ?

    1. Et bien, j'ai hâte de lire ton article, j'ai BEAUCOUP de choses à apprendre sur le sujet, mais tous les livres que je parcoure me font rouler des yeux tellement ils sont d'une bêtise effarante.

      C'est vrai que je ne l'ai pas mentionné dans cet article, mais je compte élargir ce que je vais dégager, il n'y aura pas que la maison des feuilles dans le tas, je préfère prendre mes précautions et faire un bon nettoyage de printemps pour m'assurer d'avoir fait mon maximum.

      Mince! Aurais-tu un autre ouvrage qui vaille le coup et qui serait moins "dangereux" à manipuler? J'ai préféré taper dans le classique en pensant que ce serait efficace plutôt que dans le contemporain qui me donne l'impression d'être tous des attrape-couillons.
      J'ai vu qu'il y avait pas mal de possibilités pour canaliser des énergies négatives dans des objets divers comme des miroirs, mais je ne sais juste pas vers quelle méthode me tourner.

      Je serais ravie et enchantée d'avoir un petit talisman confectionné par tes mains! Je t'envoie un message sur LJ via alabaster pour te communiquer mon adresse!

      Je ferai en sorte de le porter quotidiennement en espérant que ça purifie un peu l'air de ses énergies négatives…

  3. MOUHAHAHAHAHAHAAAAAARFFFF !!! Bon pour le coup, je me marre surtout de ton auto-dérision sur le dernier paragraphe, car j'aurai plutôt tendance à suivre la voie de la prudence, revendre le livre sur Ebay et nettoyer le tout au Salomon karsher avec un soupçon de sauge sur les murs. Nan parce qu'avec le bol que tu te paie, t'as surement des Tate Langdon clandestins dans ton placard ^^ / Manquerait plus que Rubber man vienne te visiter dans tes visions nocturnes.
    Jette ce truc et nettoie tout !

    1. Mais non, si je revends le livre sur Ebay, je vais peut-être pourrir la vie de quelqu'un d'autre! Je dois faire quelque chose comme aller dans une cabane dans les bois avec des amis, exorciser le machin et le cacher méticuleusement pour que cette saloperie dorme tranquillement et que personne ne puisse la trouver!

      Sinon, commencer par du sauge, ce n'est vraiment pas une mauvaise idée. Je ne sais pas où je pourrais en trouver à Bruxelles par contre et si ça a tendance à puer!

      Je veux bien avoir des Tate Langdon dans mon placard sinon, il y a plus moche comme calamité ;-)!

    2. Punaise mais j'ai même pas de placard, je raconte vraiment n'importe quoi.

    3. MWAHAHAHA, J'avoue Tate Langdon inspire juste a la compassion, même s'il est machiavélique, c'est comme Loki, c'est pas sa faute, c'est un mal aimé.

      Alors niveau exorcisme, j'ai pas de tuyau, je sais même pas si y a des prêtres exorciste en Belgique, sinon dis moi ce que ça aura donné avec ton livre de magie.

      La sauge, tu en trouveras surement dans une herboristerie ou dans une boutique ésotérique.

      Quoi t'as pas de placard ?! Allo quoi, t'es possédée t'as même pas de placard pour planquer tes revenants !

  4. J'aime pas les histoires qui font peur gnmgnlmblrg
    Je partais avec la septicité la plus extrême au début de l'article mais tu as tellement été convaincante que dans le doute si j'étais toi je me débarrasserais vite fait bien fait de cette merde et j'irais me faire exorciser :D (par contre c'est pas cool j'ai super envie de savoir ce que renferme ce livre maintenant)
    Enfin bref je suis très très impatiente de connaitre la suite de cette histoire. (en vrai c'est un canular et t'es entrain de te foutre salement de notre gueule c'est ça?)

    1. (le fait que ton blog indique que j'ai posté le commentaire du dessus le 19 juin à 22:26 alors qu'on est le 20 juin à 7:27 c'est un signe de possession ?)

    2. Le livre est vraiment très intéressant, je ne sais pas par contre si c'est l'exemplaire que je possède qui est malveillant ou tout le reste. Je pense sincèrement qu'il n'y a que celui-là, mais si tu étais une vraie copine, tu t'y mettrais aussi pour voir si c'est moi qui psychote où si je dois prévenir le monde entier de se lancer dans un autodafé :D !

      En plus je me rappelle de petits détails assez flippants sur le livre comme la photo de l'auteur où il s'était dessiné des cornes  :

      http://graphics.nytimes.com/books/00/03/26/specials/danielewski.2.jpg

      OH NON,Les indices étaient juste là sous mes yeux!

      Sinon je crois que c'est Blogger qui est réglé sur un timing américain ou quelque chose comme ça, ne perdons pas notre sans froid, s'il-vous-plaît!

    3. Je ne sais pas si j'ai vraiment envie de prendre le risque de la possession, copine ou pas copine huhu. Tout comme je pense que je n'achèterais plus jamais rien d'occasion après une histoire comme celle de ton article *grosse parano*

      La photo m'a beaucoup fait rire, ça me rappelle les petits dessins que je faisais avant sur à peu près toutes les photos qui me passaient sous la main, c'est du même level :D

      Ah ça me rassure. Un peu.

  5. Je ne sais pas vraiment quoi penser de tout ceci. Là où mes solides racines scientifiques ne m'empêchent pas d'avoir une spiritualité assez forte, je suis extrêmement sceptique face à ton histoire. Mais je connais aussi le désespoir extrême qui pousse à envisager n'importe quelle possibilité y compris la plus à l'opposée de nos croyances (je t'avais déjà parlé de cette magnétiseuse qui m'avait mis le doigt dans mon nombril), aussi je crois que je te comprends. J'ai envie de dire "Dans le doute, autant y aller !", au pire tu auras perdu un bouquin et du temps, au mieux "l'exorcisme" (ou l'effet placebo ?) fera son effet ;) Comme dirait l'autre, sur un malentendu ça peut marcher.

    1. Je préfère considérer ceci comme une vaste blague qui doit être poursuivie dans un folklore loufoque jusqu'au bout en me disant que plus tard j'aurai l'opportunité de faire mon petit effet en racontant à d'éventuels neveux: "Au fait les gamins, je vous ai déjà raconté cette année où j'ai été possédée par un démon et où j'ai décidé de l'exorciser?".

      Ça pimentera un peu mon quotidien, et si ça peut me relancer sur une nouvelle route d'espoir et canaliser mes angoisses et mes pensées, c'est que ce n'est pas non plus la plus stupide des activités…

  6. . Je ne connaissais pas "La Maison Des Feuilles", mais tu m'as donné envie de le lire !
    . "Clavicula Salomonis" à l'air assez intéressant aussi et dès lors où c'est accompagné de ces sortes de cercles alchimiques, ça finit de m'attirer.
    . Vivement la suite des événements !

    1. C'est un livre qui vaut vraiment le détour, mais bon après ceci, pas sûre que je te le conseille vraiment.

      A peluche pour la suite!

  7. Oh, je flippe ma race. Non, c'pas vrai mais j'ai toujours adoré ce genre d'histoires et de légendes urbaines. Je n'avais jamais entendu parler de ce Démon mais je pense que j'vais un peu fouiller internet du coup.

    Je reste toujours sceptique quand il s'agit d'esprit, de Démons et autres mais c'est un sujet qui reste super fascinant et au fond, pourquoi pas ? Je ne serais pas prête à dire que j'y crois tant que je n'ai pas de "preuves" et en même temps je reste toujours ouverte à la possibilité que. En plus, il semblerait qu'il y ait quand même pas mal de coïncidences dans ton histoire. Trop de coïncidences tue les coïncidences ? Que dire ! J'ai tellement hâte d'en savoir plus maintenant !!!

    PS: J'suis dégoutée pour ton portable !

    1. Je ne manquerai pas de t'inviter à ma séance d'exorcisme, dans le film The Possession, les personnes de l'entourage de la petite fille doivent apporter quelque chose qui leur tient à cœur pour le mettre dans la boîte afin d'augmenter le pouvoir pour combattre celui-ci. Tu as le temps de réfléchir pour savoir ce que tu vas apporter :D!

    2. Haha, ok, j'vais devoir réfléchir ! En attendant, dit moi que tu as skype et que tu es tentée par te foutre la frousse de ta vie en ma compagnie et celle de Jeremy ? On vient d'faire une p'tite séance d'Amnesia et c'est sympa d'évoluer dans le jeu ensemble en échangeant nos impressions et nos frousses en direct, haha. (ça diminue peut-être un peu la frousse aussi tout en ne l'éliminant pas entièrement puisqu'on est quand même chacun chez soi, seul(e), haha.)

      Enfin bref, si un soir ça te dit ! :D (Mais faut se mettre à niveau pour qu'on soit au même endroit mais on n'est pas très loin pour le moment.)

    3. Non mais vous voulez ma mort ou quoi? L'idée est chouette (en gros vous faites ce truc-là, c'est ça? : http://www.youtube.com/watch?v=eTlWBtz62Z0) mais chez moi Skype ça rame déjà sévère avec juste le programme ouvert, alors si je dois lancer un jeu vidéo en même temps je crois qu'on risque l'explosion. Ça doit faire bizarre parce que vous n'empruntez normalement pas toujours les mêmes chemins? Et bon tu as affaire à une blonde qui ne sait pas faire deux choses en même temps alors vous m'entendrez juste respirer bruyamment et lancer des injures de temps en temps…! Mais euh, je veux bien essayer si vous voulez et peut-être qu'on pourra en commencer un autre ensemble genre Slender?

    4. C'est vrai que parfois on n'est pas sur les même chemins alors la phrase "Non mais t'es ou, toi ?" revient assez souvent, haha. Ou "Attends moi !"

      En tout cas je viens d'me faire ma première crise d'injures et de cris en me retrouvant devant une saleté de monstre… On est partant pour Slender aussi :) Mais si jamais tu as quand même envie d'essayer Amnesia… :D

  8. Je l'ai trouvé un peu à chier ce film, et surtout dans la VF le nom du démon m'a fait mourir de rire…Abisu (prononcé Abisou)…ahah.

    Du reste je suis un peu comme toi, très rationnelle mais ouverte d'esprit. Cela dit la chute de cheveux peut être dû au stress et à des carences, et les hallu nocturnes à de la paralysie du sommeil.

    1. Haha, ce n'est que mon opinion, mais tout film qui n'est pas en VF au départ et qui se regarde de la sorte est voué à être perçu comme une grosse merde aussi bon soit-il… Sinon, le nom du démon était pareil dans la version originale, je faisais écho au film en criant à mon amoureux "UN BISSSSSSSSOUUUUUUU". C'était peut-être effectivement pas terrible, mais il y a certains éléments comme celui-là que j'ai quand même mémorisés.

      J'ai ADORE aussi la scène où elle répète comme un vieux disque rayé "DADDY YOU SCARED ME", sa voix se déformant progressivement.

      Sinon pour la perte de cheveux, les carences ont bien évidemment été la première chose qui a été ciblée. J'ai fait plusieurs prises de sang qui étaient impeccables, pris tous les compléments alimentaires possibles quand même sans résultat, et je suis allée vérifier chez d'autres docteurs que d'autres sources éventuelles pouvaient être liées. Toutes les pistes ont plus ou moins été envisagées, aucune n'a rien donné.

      Pour ce qui est des hallucinations nocturnes, la tumeur au cerveau est aussi une possibilité. Je trouve pas ça spécialement moins rationnel de considérer le côté démoniaque avant d'aller faire un scanner crânien à 25 ans.

  9. "Clatto Verata Nicto!" voilà une phrase que tu as dû prononcer bien trop souvent, ou alors bien mal prononcée, d'où les Ignominies qui s'abattent sur toi tel un Oreste des temps modernes, pourchassé par les Erinyes…

    Si un coup de Dock Martens pouvait les faire fuir… la lecture d'ouvrages maudits serait bien plus fun à mon sens!

    1. Je n'ai jamais prononcé cette phrase de ma vie, mais je vais me faire un devoir d'essayer de la placer dans le plus de conversations possibles dès aujourd'hui.

      Sinon quel poète, c'est beau ce que tu dis!

  10. C'est fascinant ! Au lieu de bosser comme une teubée sur ma soutenance, j'ai dévoré cet article.
    Je suis totalement convaincue par l'existence d'esprits, je crois dur comme fer à la magie noire et blanche, aux enchantements, mais aussi aux malédictions. Ma famille regorge d'histoires étranges et j'entretiens vraiment un rapport très particulier avec les sciences occultes.
    Quand on était petite avec ma sœur, on entendait toujours des bruits étranges dans notre cuisine : un verre qu'on remplissait d'eau puis qu'on reposait sur la table. Pourtant, aucun autre bruit dans la maison, pas de bruit de pas, pas de portes qui s'ouvrent et qui se ferment, et surtout le lendemain, pas de verre d'eau. Sans que l'on se concerte ma sœur et moi l'avons entendu pendant dans années jusqu'au jour où on a fini par en parler, et où la bizarrerie du fait nous a sauter au visage (et a disparu en même temps…). Je ne te parle même pas des fois où les plantes à côtés de moi se sont mises à bouger toute seule, où je me suis sentie mal à l'aise dans une pièce sans que je ne comprenne pourquoi. Les rêves prémonitoires, les pressentiments avérés, etc … mais c'est bizarre, plus je vieillis, plus j'ai l'impression que mon attachement au "monde de l'au-delà" si on peut appeler ça comme ça, s'amenuise.
    Cap y est, je vais passer pour une grosse gueudin…
    Je suis sûrement très naïve, mais j'ai totalement été convaincue par ce que tu as écrit, et je pense effectivement qu'il faut que tu te débarrasses du mauvais œil! J'avais moi même fait l'acquisition d'un objet malin il y a quelque temps. Tant que je l'avais sur moi il ne m'est arrivé que des merdes (j'ai loupé un semestre, je me disputais avec tout le monde, bref ça sentait le sapin) et dès que je m'en suis débarrassée (j'ai ritualisé sa disparition en le jetant par-dessus un pont) tout est allé soudain beaucoup mieux.
    Non pitié… pas la camisole… elle me fait mal…

    1. Aaaaah ce sont tes histoires qui sont fascinantes! J'ADORE entendre les bizarreries que les autres ont à raconter, j'en ai eu une bonne dose ici.

      Dans mon appartement, les murs sont du papier calque alors on entend même les voisins péter, donc à chaque fois que j'entends quelque chose d'assez étrange je me dis que c'est normal. Quand j'habitais chez mes parents, j'ai eu une histoire un peu similaire puisque j'entendais fréquemment…un mouton en train de bêler. On n'avait pourtant pas d'animaux de ce genre dans le coin, mais je l'entendais presque aussi distinctement que s'il était dans la pièce à côté.

      Aleks et son histoire de mouton fantôme, ça C'EST FAIT.

      C'était quoi ton objet malveillant?

    2. C'était une poupée vaudou censée porter BONHEUR. Mon cul ouais!
      Ho punaise… bizarre cette histoire de mouton fantôme. Ca y est… je suis tellement cramée que je suis en train de réfléchir à une explication symbolique, genre Satan te souhaitait bonne nuit (oui bon… Satan est représenté en bouc généralement mais peut-être qu'il avait froid et voulais mettre une petite laine ?) pardon je m'envole haha!
      Tu sais que j'ai eu du mal à m'endormir hier soir parce que je repensais à ton histoire. Je suis vraiment une grosse froussarde.

  11. j̻̙̯̱̞̜ͨ̓͌̚͘͠͠ê͈̠ͮ̓̂̍̃ ̺̖͈ͬ̏̋͒ͭ̐ͥ̏ͦ͘d̿̾ͪͣ̊ͥ҉̛̖͙͡ǫ̬̯̥̟̗̯͚͋ͥ̀̂ͬ̄ͧ̋͆i̸̯̝ͦͣ̇̽ͭͫͦ̇͝ṣ̢͖̱̲͆̓͂͐͂̃̈ ̋̃͘͏҉̰̤̻̣̯c̵͓̘͇͓̗̘̺̉̽͘r̼̹̜͍͓͔̘̙̝̐͑ͩ́̚ȉ̉̒ͦ̇̑̐̇͝҉̼͔̬͖̠̤͙̞e̡̺̭̼͖̫͍̒̔ͦ͆͊̅ͩͫ͘ŗ̢̜̮͆͗͆̏̿̍͐͞ ̹̙͔̟̦͈̒͛̌̊ͭ͡m̛̝͉̣͈̼̯̗̺̉͂̎͂ͫ̑ͬ̚͘͜a͔͖̘̭͔͓͎̓͗ͮ̒ͧ̓͘͞ī̡̛͚͙̙̭͖͓̲͗̔̐ͫ̊ͪ̊s̰̥̩̠̤͌ͦ̊̔ͮͥͭ́͛͠ ̰̙̼̱̜͕̬ͥ̅͌̿̅̆͑̅m̞̩̙̓͢a̷̦͈̅̍ͧ̆̽̇̍̐͠ ̧̺̭̫̖̫̯̬͑ͬ͘ͅb͖̼͖̠̀ͯͭ͜͜ö̼̬́̊ͮ̅͌͗ͪ͡ͅű̷͓̝̥͓͐͐̊̀ͩ̎͛ͅc̷̱̗̟̭͍͇͓ͮ̾̓͐̀ͅh̶̟̫̞̗͇͉͖̲͗ͬ̂̒ͯe̴̡̮̦͓͇͉̝̬͈ͮ́̃̒ͫ̃̅ ̗̲̗̣̫͛͌͞a̶̦̲̠̰̬̐ͥ͡͠ ̨͈̻̣̥̦̗͓̗̦̆̈́͌͌̎̉̏͆́͞d͔̹̼͕̰̼̮̟̐̓ͣͩͥͮ̓ͤ̃͢i̽̑̈̆ͫ͗͂́҉҉̞̤̖̟s̸̓ͪ̎̒͋ͦ͑̉͏͙̮̰̦p̶̛̹͖̤ͬͪ̃͟a̦̞͚̹͇͎ͦ̉̈́͛ͭ̄̏ͪr͇̯̻̹̬̘͋̊́̏̔̒̚͘͡ű̖̥̜̞͚͓̈̋ͥ̈́̋ę̫̦͈ͩ̄͗̈ͤ
    ̢͓̘̜̯̘̭͕̰͋̇̿ͪ̿͌̽͐̑͘͝j̷̧͈̙͚̱͉̖̅͑ͣͬ͞'̛̠̬̪̼͚͖̥̏̿̓̔ͧ̅̄̌́͟e̠̼͇̺̒̃ͧͤͭ̊ͣͣͨș̳͍̲̐̿̆̏ͫ̋̆̕ͅs̱̼̜̰͍̼̋̓ͮą̧͕͎̝̮̟̟͍̂͒y̡̬̙͇͚̣͉̪̅̋̎͞e̶̘̗̳͇͑̉̚ ̴̤̞̹̪̰̐̓̋̍̆̓̆̃d̪͇͖͉͖̃̓ͥ͛̌͋eͤ͌̑ͨ̒͏͕͕̹̹ ͦ̔̐̈́ͦ͋͏̢̗̮̹̬͔̯̝mͤ͌̄ͪ̃̂̒ͥ҉̱͇̫ͅa̻͍ͥ̑r̲̼̮̫̳̣̠ͭ̏͗͐̎͗c̛͎͌͊ͮ̽ͣ̍̈͌h̶̢̺̙͚͌̽̃̿̾ͨ̚ĕ͓͕͉͕̑̇ͅr̝̞̓̆̉͂̅ ̝̱̱̀̊ͧͤ̏̚̕͢m͚̫̥̯̥̩̩͇̰̑͌̓͟͝ā̬̻͔̻̥͐ͪ̓ͩ̀͞ͅi̵̲̩̼͕̣̊ͤ͑̇̎͒͊͞s̎ͭͮͣ҉̵̙̜̭ ̷͙͔͎̫͕̼̜̙͆͐mͩ̆̇͂̚҉̳͜͟ȅ͙̗̭͉̻̓̓̆͛ͯ́͠ͅͅͅs̷̴̼̟̆͠ ̸̨̲͇̊̒̓ͨͭͥ̃̚͘rͥ̇̄̓͘҉̠͚̺͔͎̪̲̕o̢͚̼͖̙̬̙̐̍ͫͤ͑̅͆ͫ͟t̍ͯ͐̆҉̢͈̻͇̺̝̲̘u̻͔̠̠̽̑͊͜l̳̲̍ͪ͑ͪͩͥ̕͝ẹ̴͓̠͊͒̆͂͘͘ͅs̶͇̻̜̠̞̅͗̈ͤ͗̋̏ ̸̗̝ͭ͞s͖̪̩͓̰ͤͯͩͭͪ͊̾̌͟oͤ̂̿̑ͬ̿̚͜͏͍̠͕̙̺͖͔n̛̻͚̼̜̹͉̈̐ͤ̈́̏̎̏̈́̐t̶̡̙͓̼͎̹̊͋̌ ̴̞̰͚̤͇̩̽͑ͪͮ̃ͤͮͫͅf̡̢̳̗̎ͦ͛͆̈́ͪ͑͡ơ͇̲͉͖̱̝̽̒͒̊ͪ͌͡u̡̯͂ͬ̆͢͝ț̛̰̣̞͕ͪ̏̓̈ͧ͘ṷ̶̻̦ͮ̆́̀ͯe̶̮̫̤̭͙̮̟͂ͯ͋̽ͦ̐̑s̞̦̜͇̠̲̼ͬͦͭ̀͒
    ̈́͒̊̐͋̅̏̈ͤ͠҉̦̙̩̣̕j̝̮̫̒ͫ̓̔̊̀̌̓ͥ̕̕e̴͔̺̳͈̯̯͊̏̌ͯ̑͛͢ ͇̼̳͚͔̹̜͎̿̈̑̄͛͐ͩ͋́͟v̨̫̫̲̙̇ͧ̑̚é̪͎̎͢u̙̹̐ͯ͑̉̉̏̊̒̀͠x̶̸̲͎̜̼̖̦ͣ̓̉ͅͅ ͓̺̳͔̦̃̔̅͗͌͛ͥ̓͟v̨̼̒͂͐̊͌ơ̢̰̪͙͉̲ͬ͆ͦ͋ͫͨ̊̄̚ĭ̲̰̻͔̼̳̣ͯ̓ͧ̊̋ͮ̑̀͢͠r̵͔̝̐ͬ ̧̛̠̠͕͙͔ͧ̅̂̔̃͗̓̈́͘m̷̀̃ͯ́̑̌ͦ̐̚͏̛̘͚̖͓̯͎͔̜a̛͙̞̰̘̟̦ͪ͟i̡̻̻͉ͪͨ̂̆̑ͯ͂̋s̹͓̙ͧͥͤͪ̄̋͞ ̷͓̬̮͙͉͙̰̦̌ͤm̢̹̘ͪ̄͗́͜ë͉͉͚͉͈̣̯́ͮͯ̇͂͛̃ͅš̶͔̤̖͓̭̗͚͚̬̉͐̄̾͂̑͡ ̤͉͇ͤ̿ͧ̍̽̾̀̉͗y̵̱͖͈͆̀ėͮ͗̉̆̉̽̀̚҉̮͕ṷ͔̦͔̫ͧ̑͜x̛͓́̿͐ ̶̵̘͖̼͉͎͌͆̌b͕̻̟̩̺̫̩̅͂r̨̺͉̹̭͔͇͓͇̮̂ͬ́û̟̭̾̉̆̓̾͂͒̏l̛͓̳̺̙̄͂e͑ͩ̆ͣ̀̃̊̄͏̝̲̕n̟̺̻̦͖̝ͯ͛ͣ̅͑͑̎̉t̡̝͓̤̫ͣ̊̆̅̍ͅͅ
    ̸̞͎̝̳͈͖̬͓ͯ̃̇̒͘ȃ̑̾҉͚̳̖̱͉ ͎͓͈͍͖̗͑̄͊̉͗̏̽̓̂͘ͅl͍͔̮̲ͯ̓ͦ͂ͨ̎͆́'̸̳͈͕̩̜̗ͧ̎̒̓á̞͈̱̳̮̘̟̮ȉ̲̳͑ͮ̈́́̎͠ḑ̧̼̼̩̜͚̖͍̭̔ͥͦͣ̍̒̅ͩ͞e͈ͮ̂̾͑̅̿́̕͠ͅ
    ̉̾̿̈́͆ͭ͡͏̰̻̩͇̱̗̩á̛͔̫͎͚̳͙̭͂͢l̦̘̒̎̆ͪ͘͟ͅe̶̜͑ͥͩͦ̅̔ͪ́͜x̥̺̗̓ͪ̅̚͠ā̴̡͉̞ͣ̓̈́ͭ͞n͕̞̝̰͚̞͈̄̈͠d̷̨͉̮͖̪̻͙̒͛͂ͨ͝r̥͇͍͙̩̻͚̣̉̀̀a̅̎́̊͂̋͋ͩ҉̜͉̰̀alexandra alexandra alexandra

    1. O_o

  12. Anonyme

    C̫̱̺̥̲͔̮̣̭͇̦͕͗̋̀̉͋A̯̻̻̱̳̪̳͚͛͆͑̒̔̂̇͂͒͋ͅ ̦̻̜̗͉̭̗̼̮̞̩͎̇͌̒̃͂̔̊ͤB̹͇̳͉͙̖͕̻͙̣̙͉͖̓̈͊́ͯ̎̐ͦ̓̋̃̃R̬̞̘̤̝͎̝͉͉̟͈̱̻̣̫̪̲͇̎ͩ̉̓̋U̞̬̜̤͖̖̳̦̙ͩ̾̇͆̍ͩ̆̊̿̐͑̇̾̔̃̆L͉͖̖̮̖̗̫̝̘̗̩͎̖̣̜̰̀̐̓ͪͩͤͦ̓̉̏ͨ̌̔ͩ͑ͯE̘̘̱̺̲͚̟̹̗͖͔͍̗͚̳̾̅͋͒̐̆ͪ̈ͪ͊̇ͫ͒͌ͭ̈̓̑̚ ̯̠̬̳̰͍͇̙͈͇͕̖̼̳̪̮̒̓̃̎̄C͔̼̹͍̥̞̻̄ͭ̿͛̌̌ͮͭ͑̔̄ͮ̑̽̒́̃͆A̖̜͕̹̮̣̺͚͉͔͍̱͍ͧ͋͋̉̍ͧͬ̍̎ͩ̉̈̂̎ ̳̥͖͕̼͕̩͕͌ͮ̒ͩ͆̈B̰̖̘͈͇̲̝̦̓̂ͣͣ̑͗̏̀̄̃͋̈͂̿R̟̯͚̜͚̪̩̗̞̓̓ͣ̑͗ͅU̳̥̮͈̮͓̩̭̮̥̬͂̉ͨͯḶ̱̜̜̝͉̳̝̦̻͖̑ͩ̄̂̈́͗E̳̥̯̳͈̣̪̯̘̻͙̒̌͌̓͛ͅ ̖̗̺̣͈̣͔̻̳̼̮̖̳͙̖͖̂͌͒͋́ͥͫ̿ͯ̂C̮̪͖̟̤̘̘̻͓͈̠͓̝͕͓̽̃̈́̊̄̽̔̄ͨÄ͇̰̻͍̥̝͕̻̝̦̥̱̺̼͉͕̞͓̮͋̂ͥͩ̓ͫͥͮ͑ ͎̦͚͉̍͛͊ͣ̈́̏ͥ̾̽͌ͣ̉͛̈̓͂B̯̫̼̟̫͉͍̟͔͖̒̄̑͂ͫ̒R̟̤̖̦̰̺̲̥̰̼̿̄̏̎ͭ̈́̓͋̌̈́ͫU͎̞͚͉̝͎̔͑́ͤ̊̔ͦ̊ͣ̉̀ͣ̍̒̿L̜̤̮͕̟͓̫͔̭͕̮ͦ͒ͪ̌̈ͪ̽ͨͮ̂́̑͌E̠͖̗̖̤̗͈͐̽́ͭ̎͐ͬ̃ͫ̍̃́̚

    1. Je ne parle pas le carré!

    2. Ah attends je vais t'envoyer un screenshot du captcha que j'ai du écrire pour vérifier "que je ne suis pas un robot".
      Tu vas rire…

    3. SPIRIT

      AAAAAWWWMMMYYYYGOOOOOD.

      Sinon je ne savais même pas que tu devais mettre des captcha pour poster sur mon blog. L'autre jour je pensais en commentant je ne sais plus où "Putain les captcha c'est vraiment super chiant heureusement que je n'impose pas ça à mes lecteurs."

      PERDU, une belle démonstration d'ignorance d'Aleks la boulette.

  13. Tu me fais rigolé mais pourtant je t'ai lu et cru jusqu'à la fin! Je suis certaine que ton blogue est plus intéressant que n'importe quel film d'horreur tourné à la pseudo documentaire. Plus jeune j'aimais bien l'ésotérie et je me suis occasionné plusieurs frousse et nuit blanche donc je te comprend un peu. J'aimerais quand même bien que mon copain soit superstitieux pour que je lui fasse croire que sa foutu collection de bouteille de bière vide qui envahie ma cuisine, mon salon et tous mes comptoir est maléfique, on pourrait peut être respirer un peu.

    1. Mon ex copain collectionnait des bouts de restes de joints qu'il avait fumé. Je compatis.

  14. T'as une façon de raconter les choses qui fait qu'on est obligé de lire jusqu'à la fin sans ciller.. Le problème c'est que les trucs d'esprits et tout le tremblement, j'y crois plus ou moins. Moins la journée aux environs de treize heures entourée de 43 personnes, plus à 23heures16, au moment où je rédige ce commentaire, que je suis seule chez moi et que je m'apprête à monter dans le noir, dans ma mezzanine pour aller me coucher.. Je sens que cette nuit je vais sursauter à chaque craquement de meuble moi……!

    1. Hahaha, je vous ai tous rendu complètement paranoïaques, ça valait vraiment la peine d'être posté :D !

  15. (Je n'ai pas oublié l'ultime question sur l'article Femen :d Mais en attendant…) Je pense qu'on peut tout à fait croire aux énergies (et par extension, aux esprits, par exemple) sans tomber dans le délire Madame Irma. Après tout, il pourrait s'agir de phénomènes que notre approche de la science ne nous permet pas de "rationaliser" pour l'instant. Après tout, les émotions se manifestent chimiquement et physiquement dans le corps – ce ne serait pas absurde qu'elles laissent une "empreinte" durable sur les lieux et les objets, comme les événements plus tangibles du quotidien.

    Mon meilleur ami a lui aussi une habitude de ramener des trucs de l'extérieur… Des livres, des tableaux, des VHS, des morceaux de moteurs divers, des éléments électro-ménagers morts depuis la chute de l'URSS… (Et à un moment, un set complet de toms de batterie, plus les cymbales, qu'il a rafistolé au Chatterton.) Mais il a une relation très particulière avec la rue, les inconnus et le passé, du coup il traite ces énergies inconnues de manière assez spéciale – même pas comme s'il se les appropriait, mais comme s'il les ralliait à son camp. In fine son accumulation de bordel lui sert de protection contre le monde. Bref. J'ai oublié ce que je voulais dire.

    J'ai entendu à plusieurs reprises qu'il faut parfois aller jusqu'au bout des cauchemars pour les surmonter. Avant de te débarrasser de la Maison des Feuilles, tu as songé à essayer de le finir, pour "clore" la crise, au moins symboliquement?

    (Si tu découvres qu'en réalité, tu es la mère de l'Antichrist, il faudra penser à l'ajouter dans ton header, parce que putain, ça va être bon pour les stats.)

    (Oh, en parlant d'énergies, tu as vu ça? http://www.thewildunknown.com/collections/tarot/products/tarot-deck Je me suis dit qu'il te plairait.)

    1. Je ne sais pas s'il doit y avoir une réponse à cette question, mais je suis TRÈS intéressée si tu le fais.

      C'est vrai que ma relation n'est sans doute pas idéale avec ce qui m'entoure, je suis une véritable hoarder, tout se recouvre rapidement d'une épaisse poussière et je détruis la plupart des choses qu'on met entre mes mains. Ce qu'il me faut en fait c'est un bon processus de purification pour éviter que toute activité paranormale néfaste ne s'incruste chez moi. Mettre une ligne de sel sur le pas de ma porte ou autre chose de bien stupide de cet ordre-là!

      Je ne m'y connais absolument pas non plus en "énergies", j'aimerais vraiment bien, mais une fois de plus les bonnes références littéraires ne se présentent pas très fréquemment je trouve. Ça m'éviterait peut-être de traverser ma vie comme une véritable touriste.

      J'ai effectivement pensé terminer La Maison des Feuilles, mais j'ai l'intime conviction que je n'y arriverai pas en plus d'avoir cet horrible défaut de ne jamais retourner sur ce que j'ai abandonné ou ce sur quoi j'ai échoué.Je crois que c'est Tura Satana qui disait "I never try anything, I just do it", et ça me correspond assez bien.

      Et ouuuiiii, j'ai vu le Tarot du Wild Unknow, mais vraiment je trouve que même baissé, le prix reste excessif. A l'époque avec les frais de port ça faisait quelque chose comme 50 euros, il est très beau mais je trouve que ça ne justifie pas le montant. Mon prochain sur la liste est toujours celui-là :

      http://www.amazon.co.uk/The-Zombie-Tarot-Cards-Instructions/dp/1594745692/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1371849554&sr=8-1&keywords=zombie+tarot

    2. (Oui oui, c'était Tura Satana.)

      Perso j'ai craqué. Je me suis brutalement ré-intéressée au tarot ces derniers temps (pour apprendre à vraiment (me) tirer les cartes (j'avais besoin d'un truc pour ré-apprendre à me concentrer, je crois)), j'ai cherché un jeu qui me parlait, et j'ai eu un coup de foudre pour celui-là, donc bon… C'était un investissement. x) (Le zombie est sympa aussi cela dit, probablement pas fait pour les lectures, mais chouette visuellement! :D)

      En parlant de tarot et de saines lectures, d'ailleurs, "La Voie du Tarot" de Jodorowsky (oui, LE Jodorowsky) pourrait t'intéresser. Il ouvre des pistes de réflexions sur plein de références artistiques, religieuses, culturelles, … donc c'est globalement plutôt stimulant, et son approche du tarot est vraiment intéressante (en tout cas ça correspond exactement à ce que je recherchais : un outil pour révéler les instincts et parfois proposer des solutions).

      "Ce qu'il me faut en fait c'est un bon processus de purification pour éviter que toute activité paranormale néfaste ne s'incruste chez moi." -> Et au pire, tu auras exorcisé tes acariens, rien à perdre en somme.

  16. Anonyme

    Tu savais que chez les musulmans ont dit que tu peux être possédée que si tu crois que c'est possible, du moins c'est ce que l'ont se raconte entre gamin de confessions musulmane, mais ton histoire fais sérieusement flippé et je n’achèterais jamais un livre difficilement trouvable mais de manière totalement contradictoire tu me donne envie de le lire, si tu veux le vendre ou t'en débarrasser je suis la! Non je plaisante même pas en rêve! Ton histoire me fais flipper,t'es cauchemars date que de la lecture de ce livre? je me rappelle que ça nous faisait un point un communs même si pour l'instant j'en suis débarrasser, ne me porte pas la poisse s'il te plais XD Dans mon cas c'était purement psychologique, ça avais débuter avec le décès et ça ne c'est arrêter que lorsque j'ai fait le ménage dans ma tête ^^ Ça ferais surement de toi un cas intéressant si tu était vraiment possédé, même si j'avoue que ce genre d'histoire me laisse toujours sceptique mais d'un côté je ne sais pas, il m'est arrivé pleins de chose bizarre qui tienne du surnaturel, mon père m'a raconté pleins d'histoire bizarre, sans compté les amis qui t'en raconte même si tu ne les crois pas le plus souvent XD Tu devrais peut être appelée un rabbin et te convertir au judaïsme si sa marche XD
    Pierre de jade

    1. Je crois que ce type de croyance ne s'applique pas qu'au monde musulman, je pense par exemple au cas des fées à l'époque où on disait aux enfants que seuls ceux qui y croyaient avaient la possibilité de les voir.

      Je préfère ne pas le vendre, puisque si c'est réellement la source du problème, je ne veux pas refiler le fardeau à quelqu'un. Je préfère m'en débarrasser dans les règles de l'art et c'est ce que je compte faire.

      Il faudrait que je consulte mon ancien blog pour essayer de quadriller les dates pour savoir quand sont apparues précisément telle ou telle chose, mais de mémoire ça semble être le cas! Heureusement que je suis assidue dans l'écriture de mes problèmes, ça ne me permettrait pas à l'heure actuelle de pouvoir me documenter dans mes propres journaux et voir si c'est le cas!

  17. Si ça peut te rassurer (un peu) les cauchemards et autres remakes d'Amityville que tu as la nuit, ça s'appelle des terreurs nocturnes, et j'en ai depuis… toujours. Coucou les apparitions en plein sommeil, les murs qui s'écroulent, les rivières de sang qui s'écoule des murs, les objets volants, et les gens qui entrent dans ma chambre en sortant par un cadre au mur… Ma mère m'avait dit étant ado que très souvent ça arrive quand la maison est située près d'un cours d'eau ce qui rend "instable" l'ado en question. J'ai rien trouvé à ce sujet sur le net ni nul part, je ne sais pas d'où elle a sorti ça.
    Sauf que en pratique c'est chiant, je suis à moitié réveillée les yeux grands ouverts, je hurle, je pleure, je suis en train de mourir et rien ni personne ne peux me "réveiller". Et c'est pas du somnambulisme vu que jamais je n'ai quitté mon lit pendant ces "crises". (sauf quand je me lève pour fixer un coin de mur, une lampe, un cadre, terrorrisée, pour ensuite me recoucher…)

    J'ai lu il n'y a pas si longtemps un article sur Madmoizelle qui parlait des paralysies nocturnes… t'es réveillé mais c'est comme si un poids lourds, ou un démon, t'empêchait de bouger, de te lever et de respirer.
    Et maintenant je flippe ma race de passer au stade suivant.

    Et la possession est une de mes plus grosse angoisses. Rapport ?

  18. AH oui et j'ai oublié de préciser que étant ado, la nuit, je me levais dans mon lit et parlait une langue inconnue. Coucou Stigmata.

    1. J'ai eu le temps avec les années de faire des recherches set déterminer en effet qu'il s'agissait de terreurs nocturnes, ce n'est pas le fait d'en avoir qui me perturbe, c'est plutôt le fait que ça ce soit manifesté subitement il y a quelques années sans raison "apparente". Tu dis justement que tu en as depuis toujours, ce n'est pas du tout mon cas, d'où ma préoccupation. Les raisons éventuelles souvent évoquées ne me correspondent pas du tout non plus, sauf comme je le dis dans un autre commentaire et j'espère que ce n'est pas ça, un cas de tumeur au cerveau.

      Tout ce que tu décris correspond par contre EXACTEMENT à celles que je vois aussi, c'est incroyable, ça me rassure un peu je dois dire, parce que les gens auxquels j'en parle pensent souvent que j'invente ces anecdotes… Je n'ai par contre jamais habité près d'un cours d'eau quelconque, donc cette "théorie", tombe un peu à l'eau (hahaha!).

      Mon copain a connu quelques cas de paralysie nocturne de son côté (on est gâtés dis donc!), et il paraît que c'est assez effroyable à vivre…

      Aaaah, ça aurait été chouette de t'enregistrer à l'époque pour voir si tu parlais en fait une langue morte d'il y a quelques milliers d'années ;-)